Comment protéger son vélo du vol ?

antivol pour velo

Vous craignez que votre vélo fasse partie des 1000 volés chaque jour en France ? Il y a de quoi ! Plusieurs sites, dont antivolvelo.net partage des conseils pratiques pour les cyclistes. Ce sont effectivement de très bons conseils pour ne plus se faire voler son vélo. Nous allons partager quelques-uns de ces conseils avec vous pour protéger votre vélo du vol.

antivol pour velo

1. Investir dans un antivol vélo de bonne qualité

Aucun cycliste, surtout urbain, ne devrait envisager de laisser son vélo dehors sans avoir un antivol. Et pas n’importe lequel ; mais un modèle de bonne qualité ! Selon le site de partage mentionné plus haut, 95% des victimes de vol de vélo avaient bien un antivol mais dont la qualité était mauvaise. Abus Granit X-plus représente un bon antivol pour vélo ; tout comme les différents modèles de la marque Kryptonite. On distingue en général trois sortes de cadenas pour vélo : les antivols chaînes, ceux pliables et ceux en U. Chaque type, chaque marque mais aussi chaque modèle a ses propres caractéristiques. A chacun de choisir celui le mieux adapté à ses besoins.

2. Accrocher l’antivol à un point fixe

Une fois le bon antivol vélo en main, il faut savoir bien s’en servir. Autrement dit, il est essentiel de fixer l’antivol à un point à la fois fixe et solide. Poteau, barrière et autres supports sont utilisés pour accrocher l’antivol en ville. Si vous êtes amené à l’accrocher sur un support du genre grillage, choisissez la partie la plus solide, comme le poteau. Même si vous investissez dans un antivol haut de gamme ultra solide, vos efforts seront vains si le support où vous l’accrochez n’est pas bien choisi.

3. Connaître le lieu où le vélo est stationné

L’endroit où vous laissez votre vélo est également un point important à considérer si vous ne voulez pas qu’on vous le vole. Les zones à l’abri du regard ne sont bien évidemment pas conseillées. Il est préférable de laisser le vélo là où circulent des passants, là où se dirige le regard de ceux qui se trouvent sur leur balcon. Cela dissuadera les voleurs, ou du moins, ne les encouragera pas à 100%. Ceci n’est pas pour autant une garantie car les lieux où l’on retrouve des foules sont loin d’être sécurisés. D’ailleurs, les passants ne vont pas risquer leur existence pour le vol du vélo d’un inconnu. Par contre, dans un quartier ou un village où vous êtes connu, vous pouvez à peu près être sûr que les habitants interviendront. L’idéal est donc de connaître l’endroit où vous laissez votre moyen de transport rapide.

4. A chaque vélo sa sécurité

Il est important de mentionner que les vélos sont surtout volés dans la journée ; au moment où le cycliste s’y attend le moins. C’est peut-être au milieu des nombreux vélos du lycée qu’un vélo disparaîtra. Néanmoins, c’est aussi possible de perdre son vélo la nuit en le laissant garé devant un immeuble sécurisé. Si le vôtre peut représenter une bonne affaire pour le voleur, il va user de tous ses moyens pour vous le dérober. Choisissez le lieu et la manière de sécuriser votre vélo en fonction de sa valeur. Un vélo d’une valeur élevée devra par exemple rester dans un garage au lieu de stationner devant l’immeuble ; même avec le bon antivol.